Le blog des couples soucieux

" Soumettre sa femme ? "

« Comment soumettre ma femme ? » (sic) Olivier (France)

Le terme soumettre surprend ; il offre des connotations diverses : soumettre à vos décisions ? À tous vos ordres, demandes ou souhaits ?
À vos fantasmes intimes… ? Dans cette dernière éventualité et avec son accord franc et sincère, une série de jeux plus ou moins coquins peuvent en effet réveiller une libido paresseuse. Toutefois, vous entraînerez plus aisément une complète adhésion à vos fantaisies, en lui montrant l’exemple, c. à d., en vous y soumettant d’abord.
Satisfaire des fantasmes de domination et de contrainte est en effet, parfaitement incompatible avec une vie de couple équilibrée, épanouie, simplement heureuse.

L’amour vrai s’accommode mal de déviances ou de perversions : un couple est une association de personnes à but positif. La soumission respectueuse et inconditionnelle à l’autorité du mâle dominant est passée de mode. Elle a des relents d’un passé heureusement révolu, celui du mariage fermé, régi par le Code Napoléon. Le code civil1 français, rédigé à l’initiative de Bonaparte, a entre autres, officialisé le statut d’épouse légitime, – le réduisant à celui d’une personne mineure. Consentant aux arrangements pécuniaires (en général négociés par ses parents ou son tuteur), la nouvelle mariée était tenue de jurer fidélité et obéissance à son époux. Sur ce plan, l’usage a quelque peu évolué. Dans diverses cultures.

Les mentalités sont souvent moins obtuses de nos jours : comment un homme normal, sain d’esprit, pourrait-il encore privilégier les contraintes et non leur préférer une relation de couple vécue sous l’angle de l’ouverture ? Chacun peut s’y réaliser en gardant sa personnalité, son droit à la différence et à une part d’autonomie personnelle. Cette vision égalitaire est bien plus féconde.

Soumettre sa femme révèle une volonté de l’asservir, d’exiger d’elle une obéissance absolue à sa volonté, à ses décisions. Ce désir de soumission aveugle révèle un besoin étrange et affligeant d’affirmer une supériorité (factice, illusoire), en l’abaissant, en l’humiliant ou en avilissant sa dignité de personne. Dans nos sociétés occidentales en tout cas, quelle femme au psychisme sain aimerait se plier à ce diktat ? Non, être heureux en couple ne passe pas par ça.

Bien plus facilement qu’autorité ou « punitions », user avec votre femme de doigté, d’un soupçon de diplomatie, d’amicale persuasion, vous obtiendra ce que vous souhaitez. À part, bien sûr, cette étrange satisfaction, liée au plaisir d’humilier et de faire souffrir autrui, que ressentent certains.

Aussi, vous poser certaines questions serait une bonne idée : par exemple,
« quel motif profond se cache derrière ce besoin que j’éprouve de soumettre, de montrer que je suis le le plus fort, le Maître ? » ;
« enfant, ai-je été brimé ? » ;
« ou serait-ce pour compenser un vague sentiment d’infériorité, de culpabilité ? »
Une réponse lucide et honnête à ce type de questions éclaircit le raisonnement.

Depuis l’instauration du suffrage universel puis, dans nos sociétés, de l’accession des femmes à toutes les professions, les différentes positions qu’elles occupent ont, en toute justice, octroyé à nos compagnes un statut – fut-il théorique – d’égalité de droits par rapport aux hommes. Selon vous est-ce une erreur ?
Vous le savez, toute femme apprécie, surtout chez son partenaire, le respect de sa personne, de ses goûts, idées et opinions. Vous désirez la voir se plier à vos volontés ? Préférez la douceur et la persuasion : exiger sa soumission restera toujours aléatoire…

Ceci s’applique aussi à vos moments d’intimité. Nous avons tous nos fantasmes et rêvons de les concrétiser à l’occasion. Pouvons-nous pour autant contraindre notre partenaire d’accepter certains actes, gestes ou attitudes contraires à sa nature ou son éducation ? Non.
Quand on s’aime, délicatesse, douceur et respect sont les seules armes de persuasion promptes à faire tomber les barrières.

Rappelons-le, en matière de fantasmes, les couples stables respectent l’éthique de l’érotisme des psy :
● jamais aucune contrainte : à l’inverse, l’assurance de son accord entier et sincère ;
● respecter ses goûts, sa personnalité et sa personne ;
● changer souvent de jeu : les fantasmes de l’autre doivent rester agréables et/ou amusants.
● Les pratiques à caractère sadomasochiste n’ont rien à voir avec les valeurs-refuge du couple, comme amour, tendresse, respect, valorisation, désir de contribuer au bonheur de l’autre.

Faute d’avoir lu cette réponse sur mon blog, des lecteurs me posent encore souvent cette question ou l’inverse : « Comment soumettre (ou dresser ou asservir) mon mari ? » (!)
Ces demandes sortent du sujet de mon programme d’information-action : son objectif est au contraire d’aider les couples à (re)construire ou préserver une relation saine, féconde et équilibrée. Une bonne entente, durable et enrichissante pour les deux est foncièrement incompatible avec la notion de soumission. Point.

Soumettre, asservir, c’est dénier à l’autre sa qualité de personne, sa dignité et son droit de développer sa personnalité au sein du couple, en préservant ses différences et une part d’autonomie.
Vous éprouvez l’impérieux besoin de soumettre votre femme, d’en faire l’esclave de vos désirs ? Les clubs BDSM (Bondage-Discipline, Domination-Soumission, Sado-Masochisme) sont ce qu’il vous faut : ils réunissent et exploitent des malheureux au psychisme perturbé, privés du bonheur de connaître l’amour vrai.

Frustrées de ce privilège, ces hommes et ces femmes n’ont jamais ressenti la joie, délicieuse et trop rare, de dire avec ferveur – ou de s’entendre dire – « Je t’aime ! »
Essaient-ils inconsciemment de compenser, par des pratiques et des « jeux » (qui, de l’extérieur, semblent fort teintés de perversion), leurs frustrations, leurs blessures d’enfance ou une culpabilité qui les ronge ?
(Une réponse cohérente d’un/e « spécialiste » m’éclairerait utilement et serait reçue avec gratitude.)

_____________________________
1 « Contribution majeure de la Révolution française à l’Humanité », ce Code instauré en 1804 a inspiré de nombreux législateurs en Europe et dans le monde.





Vous verrez, ce livre rafraîchissant vous
fera envisager votre relation d'un œil neuf. blog probleme de couple,blog couples,situations_vécues,solutions_problèmes_de_couple, communication en couple COMMANDEZ-LE maintenant :
vous donnerez
un second souffle à votre
vie de couple !
alt="blog Télécharger Acrobat Reader gratuit

Ce livre électronique vous révélera un large éventail de solutions logiques, simples, concrètes, faciles à appliquer au quotidien et surtout efficaces, pour 'booster' votre vie de couple, - dans tous les domaines. Revivre avec votre aimé(e) la passion, l'enthousiasme et le romantisme de vos premiers rendez-vous est aussi à votre portée.
Informez-vous, "ça ne mange pas de pain" et ça vaut le détour !


CLIQUEZ ICI
pour une information détaillée




HAUT DE LA PAGE


Ces situations concrètes, vécues par d'autres couples, peuvent ressembler à la vôtre et vous suggérer des idées de solutions.

Cliquez ici,
pour d'autres réponses

Des ' vitamines ' pour
votre vie de couple ?
Demandez mon dernier
article gratuit :
10 pièges fatals à éviter
pour préserver l'harmonie
dans votre couple



Vos Nom & Prénom *

Votre adresse e-mail *


N'est jamais divulguée !
Votre pays *

Votre problème éventuel




(Retour à la première page)