Le blog des couples soucieux

viol

"La psychothérapie, c’est trop lent…"


« Durant des années, j’ai été humiliée et violée, d’abord par mon père, puis par des copains de mon ex-. Pour ma thérapeute, je suis une masochiste, qui continue à rechercher l’humiliation dans mes relations. Quand mon mari est là, je n’ose m’exprimer en public de peur de dire des bêtises, j’ai peur de faire ce que je veux, craignant ses colères, peur de lui dire qu’il m’épuise, que j’ai besoin d’air pour sortir de la dépression. Je le  perçois comme narcissique et sadique. (Durant mon coma, il faisait la fête). (…) Surtout,la psychothérapie a des résultats trop lents. Je veux en sortir ! Aidez moi. »

Tania (Suisse)

Votre détresse est palpable. Êtes-vous sûre que les compétences d’une « thérapeute » suffiront ànettoyer vos blessures et vos peurs, à restaurer votre équilibre ? Son rôle est de vous aider àvoir plus clair en vous pour vous apaiser, − pas de vous juger. Un/e psychiatre semble plus in-diqué/e, si une "connexion" entre vous peut s’établir de manière humaine, positive et bienfaisante.

Continuer la lecture