Le blog des couples soucieux

Soucis liés aux traditions religieuses

À des degrés divers, toutes les formes d’intégrisme religieux (chrétien, israélite, musulman, …) dénient à la Femme ses droits à l’égalité, à la considération et à la différence.

Elle ne fait aucun effort !

Problème : « Veuf de 50 ans, je me suis remarié avec une jeune femme de 30. Je l’aime beaucoup – mais ça ne marche pas entre nous, car j’ai des doutes : avant moi, elle a connu d’autres personnes et les contacts téléphoniques continuent. De ce fait, nous vivons des turbulences à tout moment ; les querelles sont devenues la routine. Cette crise de couple nous a incités à divorcer… mais nous n’y arrivons pas, bien que ces doutes ne me quittent pas. Mon épouse ne fait aucun effort pour changer l’atmosphère entre nous : elle me rappelle chaque fois que je suis coupable de toujours fouiller son portable, son sac, ses affaires et de la surveiller. Cette situation nous met chaque fois en désaccord. Nous n’arrivons pas à résoudre ce problème d’absence de confiance de chacun. » Djamal (Côte d’Ivoire)

Je réalise bien votre situation et comprends vos angoisses. Malheureusement, la solution, ne se trouve pas là où vous la cherchez. En outre, si l’amour entre vous n’était pas très fort des deux côtés, dès le départ, épouser une jeune femme de 20 ans votre cadette était un risque qu’il convient d’assumer : à cet âge, on aime encore sortir, voir des amis, se sentir vivre.
• Surtout, on éprouve le profond besoin d’une certaine autonomie ; de pouvoir respirer librement sans être constamment surveillée, ‘fliquée’. Certes, je comprends votre jalousie… mais agir ainsi est le meilleur moyen de tuer votre relation. Le remède à vos doutes n’est pas là. Ce remède, vous le trouverez en vous, dans vos initiatives, en faisant le premier pas :
• par les petits changements d’attitude que vous accepterez d’opérer dans la vie quotidienne. P. ex., en vous montrant plus solidaire dans  les tâches ménagères, en l’aidant au mieux ;
• en arrêtant absolument toute surveillance intempestive de ses faits et gestes, de son sac, de son portable. En effet, votre épouse n’est pas votre propriété :  elle est une personne humaine qui a droit à votre considération, à une part d’autonomie et de vie personnelle. Elle n’a, en aucune façon, l’obligation de vous être soumise en tout : la Côte d’Ivoire n’a pas adopté la sharia que je sache, c’est un pays qui ne traite plus les femmes comme au Moyen-Âge. Restons logiques : le fait qu’elle entretienne des contacts téléphoniques avec des personnes ne signifie pas d’office, qu’elle vous soit infidèle. Mais vivre en étant continuellement espionnée, doit être pour elle un supplice et l’incitera à le devenir.
En particulier, si vous restreignez sa liberté de déplacement.
• Si par contre, vous prenez l’initiative de vous asseoir près d’elle avec un verre de thé et qu’au lieu de lui faire vos reproches habituels, vous lui expliquez simplement la déception, le chagrin que vous éprouvez d’avoir des doutes au sujet de son comportement, elle pourra alors vous faire part de son point de vue, de ce qu’elle pense, de ce qu’elle souhaite.
• Écoutez-la, sans l’interrompre, vous exposer ce qu’elle a sur le cœur.
• Demandez-lui d’établir une liste de ce qu’elle voudrait voir changer, de son côté, ses attentes. (Vous n’imaginez pas la puissance de cette technique !) Peut-être, p. ex., que vous soyez plus tendre, entre autres dans vos moments intimes ; ou plus ‘gentil’, en ayant pour elle de menues attentions, des surprises, des mots aimables, des compliments quand elle les mérite… etc. Ces points sont essentiels au bonheur de toute femme.
• Vous décrivez la routine de vos disputes. Avez-vous songé aussi, combien sa vie à elle est peut-être envahie par la routine ?
• Pensez-vous parfois à faire une activité, une sortie avec elle ?
• Pensez-vous à lui demander à l’occasion, ce qu’elle aimerait, p. ex., dans l’intimité ?
• Comprenez le, la sexualité d’une jeune femme peut mal s’accommoder de celle d’un homme mûr. Il y a donc intérêt à en parler, à ne jamais rien garder sur le cœur, ni l’un ni l’autre.
• Votre message donne l’impression que vous pensez que « tout est de sa faute ». Seriez-vous parfait ? Quand un couple traverse une crise, la responsabilité repose sur QUATRE épaules, – jamais sur deux.
• Au vu de la différence d’âges, continuer à séduire votre épouse est encore plus important rien n’est jamais « acquis pour toujours » dans une relation de couple !
• De lui faire des surprises pour casser la routine.
• De lui offrir « ce qui ne s’achète pas » mais qu’elle pourrait trouver chez un homme plus jeune la passion, la gentillesse, les mots doux, des distractions amusantes, le partage d’instants rares,  comme, par exemple, une ballade tous les deux au coucher de soleil, etc
• Bref, vous l’avez compris, « la balle est dans votre camp ».
Si vous voulez retrouver un climat harmonieux entre vous, ce ne sera JAMAIS en voulant imposer vos règles et vos points de vue. Ce sera en lui parlant, en l’écoutant et en tenant aussi compte de ses idées à elle.
Vous trouverez une aide puissante en complétant votre information sur ce que peut et doit être une vie de couple agréable en 2012.
Pour un musulman, accepter de ne plus être le maître absolu chez lui semble difficile. Mais, à la télévision, les femmes voient d’autres femmes qui, elles, ont la chance de disposer de la liberté à laquelle a droit toute personne humaine. Et ceci ne veut nullement dire qu’elles en abusent et sont de perpétuelles infidèles.
[MOTS-CLÉS : jalousie, manque de confiance, autonomie personnelle ; fouiller, espionner : dangers]