Le blog des couples soucieux

Comment faire pour (…) ?

Un brin de réflexion, quelques idées de bon sens et OSER : voilà qui suffit le plus souvent à vous indiquer la voie !

"Notre relation est en panne…"

5 septembre 2018
Problème : « Je manque de communication avec mon épouse, elle s’ennuie quand on se retrouve. 
Aidez-moi à surmonter cette lacune. Je suis de nature calme et triste ; je manque de mots doux et de câlins pour elle… » (Raymond, Mali)

Pouvez-vous, en y réfléchissant, trouver la cause première de ce manque ?
– Est-ce parce que vous avez manqué d’amour dans votre enfance ? (Il est parfois difficile de témoigner de l’amour quand on n’en n’a pas reçu assez, notamment dans ses jeunes années.)
– Est-ce parce que votre épouse ne vous montre pas assez son affection ?
– Est-ce parce que l’habitude, la routine et l’ennui à deux ont sournoisement terni votre relation ?
– Est-ce parce que des soucis externes vous rendent la vie compliquée ?
– Tout à la fois ? …

S’il vous est difficile de parler à votre compagne, peut-être vous sera-t-il plus simple de vous exprimer par écrit, dans une courte lettre ?
Vous pourriez ainsi, en choisissant bien vos mots, lui exprimer vos sentiments réels à son égard, vos regrets éventuels, vos propositions concrètes pour apporter des changements dans votre vie commune et ainsi vous sentir à nouveau plus proches, connectés.

Par exemple, une discussion commune pourrait vous aider à trouver ensemble une activité (intéressante, stimulante ou simplement créative et distrayante) que vous pourriez partager tous les deux, sur une base régulière : avoir un centre d’intérêt commun rapproche un couple de façon spectaculaire.

Vous pourriez aussi la questionner au quotidien sur sa journée, sur ses souhaits, sur sa vie en général, ses espoirs, ses attentes, ses désirs et ses sentiments pour vous : s’il vous est difficile de communiquer, FAITES-LA PARLER d’ELLE et ça ira tout seul !
Interrogez-la, chaque jour sans relâche : vous lui montrez ainsi que vous vous intéressez à elle. En effet, c’est l’indifférence qui s’installe dans bien des couples au fil du temps, qui détruit l’amour.

Si vous tenez vraiment à votre relation de couple, si vous considérez, après réflexion, que retrouver votre bonheur à deux (et du même coup celui de vos éventuels enfants) mérite un investissement modeste de votre part, je vous suggère avec amitié de prendre connaissance du « programme d’information-action », 100 moyens sûrs d’AIDER votre couple.
En abordant tous les aspects (et les possibles aléas) de la vie commune, ce programme vous montrera que vous n’êtes pas seul à vous poser ces questions délicates et vous indiquera des SOLUTIONS à toutes les difficultés que vous pourriez rencontrer.

*****

Il est bien sûr impossible à un auteur d’aider des couples en mettant de côté le volet très important de l’intimité. Il est donc logique de voir une partie conséquente du programme d’information et d’action, consacré à ces doux moments.
Je comprends très bien votre problème : j’ai connu de semblables manques.
Toutes les femmes ont besoin d’attention, de tendresse, de fréquents compliments (sincères) et d’être SURPRISES.

Dans le programme présenté, une section est consacrée à aider les hommes et les femmes (ils sont très nombreux) qui, privés dans leur jeunesse d’une éducation sexuelle saine et rassurante, sont heureux de trouver rassemblées de nombreuses informations sur ce délicat sujet, — aussi bien physiques qu’affectives, bien entendu. Ceci, en termes précis et illustrées sans aucun caractère grivois ni susceptible de heurter la sensibilité.

Toutefois, si les rapports intimes peuvent constituer un aspect sensible de la relation, ils sont plus souvent une conséquence que la cause des soucis. C’est donc en posant des questions — en se parlant — qu’on progresse. Je crois sincèrement que lire tous les deux les informations réunies dans ce programme, en discuter ensemble puis appliquer les idées et techniques qui vous semblent les mieux adaptées à votre situation personnelle, redonnera une autre dimension à votre vie de couple, un « second souffle« . 

Je vous souhaite de remplacer votre tristesse par une joie enthousiaste et d’être tout simplement heureux ensemble !

 

"Me marier avec lui…"

Problème : « Me marier avec lui… » (Nadia, Tunisie)
 
​Le mariage est une excellente idée si l’amour entre vous est très fort et partagé.
Toutefois, avant de franchir le pas, il importe de très bien se connaître : tout le monde souhaite vivre un bonheur qui dure ! 
Il est de ce fait, recommandé de réfléchir, d’envisager l’avenir avec objectivité, d’examiner les côtés positifs… et les possibles réserves.
Le mariage est un engagement qui détermine votre vie
   
 Pour ça, le programme d’information-action 100 moyens sûrs d’aider votre couple qui aborde tous les aspects de la vie à deux, comporte une série de questions importantes, à se poser « avant » et « pendant ».
   
En effet, trop de couples se révèlent… peu assortis, après quelques temps de vie commune.
Pourquoi ? Parce que souvent, leur union repose sur une base peu solide, du genre : 
« Qu’est-ce qu’il est beau ! », ou « Tu es tellement sexy… », ou « Il a une belle situation, une maison confortable », ou « Il est si gentil et c’est un ‘Monsieur’… », ou « Jamais je ne trouverai une femme qui soit une aussi bonne maîtresse de maison et une bonne mère… » etc., etc.

Ces qualités-là ne durent pas toujours. Aussi est-il précieux d’être sûr(e) de son choix, avant de « sauter le pas ».

Vivre ensemble quelque temps est une autre formule pour bien se connaître dans la vie réelle.
Mais chaque société a ses propres coutumes et cohabiter hors mariage peut être mal considéré.
 
La solution de choix est donc de multiplier les conversations amicales, en se posant et en lui posant quelques questions-clés : ainsi se forge un lien de confiance. Il est tellement positif de partager les mêmes goûts, les mêmes valeurs, les mêmes buts dans la vie !
 
Vous trouverez donc, en cliquant ici, quelques questions à vous poser pour vous rassurer et confirmer votre choix — ou vous inciter à attendre encore un peu. Je vous souhaite beaucoup de bonheur !

"Je ne maîtrise pas…"


« La vie de couple est une discipline que je ne maîtrise pas sous toutes ses formes. Je pense avoir  besoin d’aide : j’aime ma femme, je me sens heureux auprès d’elle mais nous nous disputons sans arrêt et sans vrai motif. Ça m’affecte, je ne le supporte pas. Merci de m’aider. » (Lionel – Belgique)
Comme je vous comprends de ne pas supporter les disputes pour un rien !
Continuer la lecture

« Frigide ?? »

« J’ai acquis votre livre pour mon fils. Il est malheureux car il a épousé une femme frigide! Mais vous ne parlez pas de ce problème. Pourquoi ? » Ghislaine (Martinique)

La raison est très simple : la vraie frigidité est un problème trop rare pour être abordé ici ! Avez- vous déjà entendu qualifiée de frigide, une femme vraiment amoureuse ? Revenons un instant à l’introduction du livre : « La sexualité se passe d’abord dans la tête ! » Comme de nombreux auteurs, j’ai tendance à croire que les femmes sans désir ont plus souvent un problème d’ordre relationnel et / ou psychologique, que physique.

Ces derniers sont alors en général résolus par un gynécologue ou un endocrinologue expérimentés. S’il existe des difficultés psychologiques majeures, par ex., à la suite de maltraitance, d’abus, de viol ou de traumatisme lié à un accouchement difficile, il est évidemment nécessaire de faire appel aux compétences d’un/e psychiatre.

Par contre, si dans le cœur d’une femme, vaines attentes, déceptions, frustrations ou ressenti- ment ont effacé la tendresse et l’affection, comment vivrait-elle une sexualité épanouie ??
Comment continuer à désirer celui dont elle était amoureuse ? Comment ne pas ressentir de manques ? Votre fils continue-t-il à séduire celle qu’il aime? À la reconquérir sans cesse ?

À parler avec elle ? À l’écouter ? À se montrer solidaire, attentionné ? Valorisant ? À « cultiver leur jardin d’amour » ? Si votre belle-fille lui sert à tenir la maison, s’occuper des enfants et remplir son « devoir conjugal », son horizon est un peu bouché : elle avait d’autres rêves, d’autres attentes. Suggérez à votre fils de l’interroger à ce propos, de communiquer avec elle, de s’intéresser à elle.

Quand s’accumulent déceptions, contraintes ou restrictions de l’autonomie, n’est-il pas humain de se laisser aller ? De tomber dans la résignation et la dépression ? De laisser son regard et son désir, s’éteindre ? Des rapports physiques par hygiène, devoir, soumission ou habitude ou « pour faire plaisir », sont-ils grisants selon vous ? Il semble naturel de ne guère les souhaiter, sans pour cela être frigide.
En adoptant les idées proposées par le programme, votre fils pourra compléter son information sur le plaisir féminin.

Vous l’avez réalisé, mon objectif est d’aider les couples à trouver un « second souffle ». On atteint ce but assez aisément en recherchant l’harmonie entre le mental et le physique : par un dialogue ouvert, de l’attention et des gestes répétés, quotidiens, de séduction.

S’il trouve sa femme « peu portée au déduit », votre fils peut s’interroger et peut-être modifier certaines de ses attitudes.
Se soucie-t-il déjà de connaître ses attentes — et d’y répondre ? Mérite-t-il son ardeur ?
Il est tellement rare qu’un problème de couple relève de la responsabilité d’un seul des partenaires…
J’espère que ma réponse vous incitera à écouter « l’autre point de vue ».

« Il m’aime mais je dois me conformer à ses vues »

Problème : « Nous vivons ensemble depuis quelques mois. Notre « convention » de départ fut une erreur : il paie tous les frais, je m’occupe « du reste ». Nous sommes étudiants et vivons en parallèle, pas vraiment l’un avec l’autre. Récemment, sa mère est décédée sans qu’il puisse la revoir, ce qui l’a fort affecté. Depuis lors, son humeur a changé ; il me trouve plein de défauts, considère que je ne fais « rien », que je suis trop calme.  Lui, par contre, est hyperactif et travaille très fort.

Nous avons chacun notre « méthode » de discussion ; à ses yeux, j’aime la confrontation. J’en ai conscience et tente de m’améliorer mais sans trouver, comme lui, nos disputes trop fréquentes. Pour lui, je n’apporte rien à notre couple (!), alors qu’il pourvoit à l’aspect financier.
Après ses études, son but est d’avoir une partenaire professionnellepas seulement une compagne. Il craint donc que notre relation tourne court. Autrement dit, JE dois changer, pas lui…

D’un autre côté, il m’aime, apprécie mon « bon cœur », me trouve « extraordinaire », en dépit de nos deux modes de vie différents. Pour moi, par contre, il se comporte en macho égoïste et négatif (son moral est en berne depuis le décès de sa mère).

Au plan sexuel, ça n’a jamais bien fonctionné. Il est impatient lors de nos rapports mais souvent sans désir : il n’est pas très « porté sur la chose ». Il trouve notre intimité sujette à la routine, ― sauf que si je tente un changement, ça ne lui plaît pas.
Je suis plus sensuelle, lui plus brusque. Je l’aime, oui, mais pas au point de me laisser rabaisser ou de vouloir qu’on me change.

Je ne lui ai jamais menti. Dès le début, je lui ai dit dans quelle situation j’étais (études, moments difficiles, etc.) et que je ne voulais pas d’emploi avant de terminer mon programme d’études. Rester à la maison, ce n’est pas pour moi, je complète mes études pour « faire carrière ».

Il m’a proposé encore un essai : continuer notre relation en ayant chacun son appartement et ses responsabilités et  voir comment évolue la situation entre nous. J’ai perdu espoir ; ai-je raison ? » Isaline (Canada)

_____________________________________________

Bonjour Isaline.
Vous le savez sûrement, pour réussir sa relation de couple, il convient d’être tous les deux : Continuer la lecture

Pourquoi ne me désire-t-elle plus ?…

« Mon souci ? Que ma femme retrouve le désir… » Antoine (Autriche)
Le souci évoqué là, peut être très douloureux et je comprends combien vous souffrez de cette situation. Cependant, la solution est assez simple et tout à fait à votre portée, si vous aimez encore votre femme. Continuer la lecture

"Je me sens négligé…"

26 novembre 2016

Problème : « Nous avons un enfant de 3 ans et je me sens… négligé. Le hic vient du fait que nous sommes d’origines sociales différentes. Elle est de famille aisée, moi de famille très modeste. Ainsi suis-je adepte du ‘strict nécessaire’. Plus sensible au ‘tape-à-l’œil’, elle se permet de fréquent excès. Ces différences créent des blocages dans notre communication. Le domaine de la religion est le seul où l’on s’entend ; en dehors de nos échanges sur ce plan, toute discussion est source de disputes et d’incompréhension. » Florent (Maroc)
 
Vous avez mis le doigt sur la clé : pour résoudre une difficulté de couple, il y a toujours un passage obligé : améliorer la communication.

Continuer la lecture

"Le plaisir au féminin"

08/10/2016
« Mon problème ? Avoir l’orgasme !… », Mariam (Burkina Faso)

 L’importante question que vous évoquez demande quelques précisions, car l’orgasme féminin est un sujet complexe, sous la dépendance de nombreux facteurs :

Continuer la lecture